Tous vos hébergements, hôtels, b&b, locations, en Italie: Partir à Rome, Visiter Venise, vacances en Sicile, la culture et l'art de vivre à Florence et en Toscane...

Votre meilleur
Guide pour l'Italie !

Toute l'italie; Rome Florence Venise Sicile Toscane...

LES PROMOTIONS POUR PARTIR EN ITALIE :
- Circuit Rome, Venise, Florence et la Toscane, à 899€.
- Billets d’avion A/R en promotion vers l’Italie, à partir de 79€.
- Escapade de charme en Toscane, à partir de 65€ la nuit.
- Une nuit en Toscane dans une villa historique près de Florence, à 79€...
(...)



Rome : La Villa Farnesina

 

Dès 1510, la villa voyait le jour au
milieu de jardins, le long du Tibre, suivant les
plans de Baldassare Peruzzi, tandis que de
célèbres artistes tels que
Raphaël, Sebastiano del Piombo et Le Sodoma
en assuraient la décoration
intérieure. Les témoignages des
nombreux contemporains qui parvenus
jusqu’à nous s’accordent à en
louer le raffinement qui célèbre
un humanisme triomphant et la magnificence des
réceptions qui s’y tenaient.

La mort d’Agostino Chigi devait mettre un
terme à cette période de faste :
dès 1526, la villa et ses jardins sont
livrés à l’abandon, tandis que le
patrimoine d’inestimable valeur qu’ils
abritaient- mobilier, statues, ¦uvres
d’art...- se trouve dispersé et vendu.
Lors du sac de Rome en 1527, la villa continue
à être livrée au pillage et
est même très certainement
occupée par des soldats.

Il faut attendre 1577 et le rachat de la
villa par Alexandre Farnese pour que soit
entreprise une première série de
restaurations. L’histoire de la prestigieuse
demeure n’en demeure pas moins
mouvementée, puisqu’elle passe ensuite
aux mains des Bourbons avant de devenir la
propriété du Royaume des Deux -
Siciles. Elle ne bénéficie pas
pour autant de soins particuliers et n’est
réellement sauvée de la ruine
qu’à la fin du XIXème
siècle lorsque l’Espagnol Bermudez de
Castro di Ripalta en devient le nouveau
propriétaire, même si les
restaurations qui ont alors lieu ne seront pas
sans avoir des conséquences malheureuses
 ! Certains revêtements d’origine ont ainsi
disparu et l’agencement même de certaines
pièces a été
modifié.

En 1927 enfin, la Farnesina est acquise par
l’Etat Italien : entre 1929 et 1942,
l’Académie d’Italie y installe son
siège et y entreprend une longue
série de travaux de restructurations et
de restaurations diverses.

 

Organisation architecturale

La villa s’organise essentiellement sur trois
niveaux : un rez-de-chaussée,
considéré comme l’étage
noble comprenant les salles de
représentation ; un premier étage
réservé aux chambres à
coucher et aux cabinets de travail et une
seconde mezzanine ( dite aussi attique).

L’entrée actuelle n’est pas celle
d’origine : elle ouvrait jadis sur le " jardin
secret " tandis que l’accès principal de
la villa se faisait par la Loggia de
Psyché. Celle-ci s’inscrivait d’ailleurs
dans le prolongement direct des jardins, afin
d’instaurer un lien harmonieux entre les
architectures, celle des compositions
végétales des jardins et celle
à proprement parler de l’édifice.
La loggia était d’ailleurs initialement
ouverte et elle ne fut fermée qu’à
la moitié du XVIIème
siècle.

Un sentiment d’harmonie, qui constitue une
valeur chère aux Humanistes de la
Renaissance, se dégage d’ailleurs de
l’ensemble de la villa qui demeure un bel
exemple de classicisme, même si en rompant
avec une certaine rigueur spatiale, elle annonce
l’architecture plus complexe des siècles
suivants. Les thèmes des
décorations intérieures,
essentiellement mythologiques et astrologiques,
sont en revanche résolument classiques et
traduisent la passion que les intellectuels et
les artistes d’alors nourrissaient pour
l’Antiquité .

Il est aujourd’hui possible d’en
découvrir principalement quatre salles :

- La salle de Galatée
- La loggia de Psyché
- Le salon des Perspectives
- La salle des Noces d’Alexandre et de Roxane

 

La salle de Galatée


Salle de Galatée.
(c) Instituto Poligraphico e zecca
del stato

Cette salle tient son nom de la
fresque que Raphaël y a
réalisée ( en 1512-
1513), même si Peruzzi et
Sebastiano del Piombo en avaient
commencé la décoration,
dès les années 1511-
1512, en peignant respectivement la
voûte et les lunettes. Les
peintures des parois sont plus tardives
puisque du milieu du XVIIème
siècle.

Malgré l’intervention de ces
différents artistes porteurs de
styles spécifiques, la
voûte offre une vision
harmonieuse car elle dépend de
la relation initiale que Peruzzi a
voulu instaurer entre peinture et
architecture. Sa propre
décoration de la voûte
fait pareillement
s’interpénétrer les
thèmes : à chaque
épisode mythologique sont
rattachées des significations
astronomiques et astrologiques.
Surtout, la situation des
constellations ainsi
représentée entend
reprendre l’horoscope d’Agostino Chigi
lui- même !

Nombre des épisodes
mythologiques sont issus des
récits d’Ovide, dont certains
sont aisément reconnaissables :
L’Enlèvement d’Europe par
Jupiter ( sous la forme d’un taureau) ;
Léda embrassant le cygne ( sous
l’apparence duquel se dissimule, une
fois encore, Jupiter) ;
L’Enlèvement de Ganymède
, par Jupiter toujours,
transformé cette fois en
aigle...

La voûte achevée, Sebastiano del
Piombo intervient : formé à
l’Ecole vénitienne, ses travaux à
la Farnesina constituent sa première
¦uvre d’importance à Rome. On lui
doit en effet les peintures des lunettes qui
témoignent de ses influences
vénitiennes en particulier pour ce qui
touche aux couleurs, à leur
limpidité et à leur
vivacité. Comme Peruzzi, il puise son
inspiration dans les Métamorphoses
d’Ovide ; d’où les représentations
des mythes de Dédale et Icare ou encore
d’Agraulos et Hersé.

Une seule lunette ne contient pas de sujet
mythologique, mais une tête de jeune homme
en grisaille dont l’attribution a fait l’objet
de longs débats : Michel- Ange en serait
&endash; il l’auteur ? ou Peruzzi ? ...

La Galatée aurait été
réalisée aux environs de 1513 par
Raphaël qui reviendra par la suite
travailler à la Farnesina pour la loggia
de Psyché. C’est une ¦uvre
très caractéristique du style de
l’artiste, à savoir qu’elle traduit une
influence classique extrême
qu’enrichissent et qu’animent le mouvement, la
fluidité et la vitalité contenus
dans les formes comme dans les couleurs.

 

La loggia de Psyché


Loggia de Psyché, par
Raphaël et ses
élèves
(c) Instituto Poligraphico e zecca del
stato

Si les dessins sont de Raphaël,
beaucoup n’ont pas été
peints par lui mais par nombre de ses
élèves ; c’est pourquoi
la loggia présente des motifs de
différentes qualités et
souffre d’une absence
générale du rythme et du
relief voulus par Raphaël.

Celui- ci, en revanche, innove pour
ce qui est des décorations
florales et végétales de
la loggia, cette dernière se
voulant être la continuité
des tonnelles du jardin
extérieur.

Le thème de Psyché est
au contraire issu de sources
littéraires résolument
classiques : sont peintes les aventures
célestes de Psyché en
butte à la jalousie de
Vénus et en quête de son
amour, Eros.

La dimension notamment statuaire des
figures féminines n’est pas
étrangère à
l’influence de Michel Ange.

La conclusion des aventures de
Psyché fournissent le sujet
à deux fausses tapisseries : le
Conseil et le Banquet des Dieux.
Jugée par les Dieux,
Psyché est enfin
autorisée à aimer Eros et
libérée des
épreuves que lui infligeait sa
terrible rivale , Vénus.

Le salon des perspectives


Salon des Perspectives (mur
d’entrée) : Vue d’un village du
Latium entre des colonnes en trompe
l’oeil, par B.Peruzzi.
(c) Instituto Poligraphico e zecca del
stato

Le nom de cette salle provient des
décorations en fausse
perspective que Peruzzi y
réalisa au début du
XVIème siècle. Si l’art
de la perspective est effectivement
à la mode à la
Renaissance, Peruzzi lui donne une
nouvelle dimension en concevant des
espaces ouverts où sont
projetés des paysages. Ceux- ci
naissent pour la plupart de vues de
quartiers de Rome ou de villages de la
campagne environnante.

La salle des Noces d’Alexandre et de
Roxane

Il s’agirait de la chambre d’Agostino Chigi
dont la décoration s’articule
principalement autour de trois peintures murales
de l’artiste Bazzi dit Le Sodoma : Les Noces
d’Alexandre et de Roxane ; Alexandre rendant
hommage à la famille de Darius et
Alexandre et Bucéphale.

Bien qu’il s’agisse encore une fois d’un
sujet antique, cette ¦uvre du Sodoma est
intéressante dans la mesure où
elle exprime la rencontre entre son style,
formé au nord de l’Italie et nourri de
l’influence de Léonard, et celui, plus
plastique, de l’école romaine.

Les protagonistes de la scène exhibent
des corps dans la tradition résolument
classique, en particulier les personnages
masculins ( Alexandre, Ephestion...) tandis
que la figure de Roxane trahit l’influence de
Léonard : une transparence et une douceur
de la peau qui apparaît aussi dans les
visages des trois servantes, à gauche du
lit.

On remarquera aussi comment le Sodoma se
libère néanmoins de ces
différentes influences dans la
représentation des amours qui animent
l’ensemble de la composition de leurs jeux et de
leurs mouvements. Ce sont d’ailleurs toujours de
semblables " putti " qui donnent toute sa valeur
la Forge de Vulcain que Sodoma peint de part et
d’autre de la cheminée.


Hexagone avec l’Enlèvement de
Ganymède par B.Peruzzi.
(c) Instituto Poligraphico e zecca del
stato

Au- dessus de celle-ci, la peinture
de Alexandre rendant hommage à
la famille de Darius témoigne au
contraire des difficultés que
Sodoma aura à se défaire
de la rigueur d’un Classicisme formel
auquel il n’adhère somme toute
pas. Et l’académisme avec lequel
il représente les motifs
guerriers de cet épisode manque
d’élan et d’harmonie.

 Pour en savoir plus  :

Touristie consacre un autre article à
Raphaël
dont les nombreux lieux et monuments romains, telle
la villa Farnesina, témoignent de son
génie.

Attention : la villa Farnesina n’est ouverte
à la visite que le matin, de 09h00
à 13h00 !





Votre meilleur guide pour aller en Italie depuis 1998 !
Hôtels, locations et B&B en Italie, conseils, guides...

Recherche - Plan - Editeur - - Tous nos hébergements en Italie !

Liens directs : Tous vos hébergements, hôtels, locations, en Italie, Partir à Rome, Visiter Venise, vacances en Sicile, la culture et l'art de vivre à Florence et en Toscane...