Tous vos hébergements, hôtels, b&b, locations, en Italie: Partir à Rome, Visiter Venise, vacances en Sicile, la culture et l'art de vivre à Florence et en Toscane...

Votre meilleur
Guide pour l'Italie !

Toute l'italie; Rome Florence Venise Sicile Toscane...

LES PROMOTIONS POUR PARTIR EN ITALIE :
- Circuit Rome, Venise, Florence et la Toscane, à 899€.
- Billets d’avion A/R en promotion vers l’Italie, à partir de 79€.
- Escapade de charme en Toscane, à partir de 65€ la nuit.
- Une nuit en Toscane dans une villa historique près de Florence, à 79€...
(...)



Venise : Par delà les mers et les siècles

Mais les liens avec Byzance ne sont pas pour
autant rompus. Au contraire, ils assurent
à Venise un statut commercial
exceptionnel avec l’Orient. Les croisades enfin,
participent de l’essor économique
vénitien, en particulier la
quatrième croisade qui, sous
l’égide du Doge, conquiert provisoirement
Constantinople. Une telle montée en
puissance ne manque pas de créer une vive
rivalité avec l’autre République
Maritime qu’est Gênes, au cours des
XIIème et XIIIème siècles.

A cette même période, les riches
familles vénitiennes, tant patriciennes
que marchandes, s’allient pour gouverner la
ville dans un soucis
d’homogénéité et de
stabilité : le pouvoirs du Doge sont
limités ; différents conseils ( Le
Conseil des Sages ; le Conseil des Dix ...) sont
mis en place ; etc.

Mais le XIVème siècle
s’avère éprouvant pour Venise :
une terrible épidémie de peste (
1348) en décime la population, la lutte
contre Gênes s’intensifie et, depuis la
terre ferme, les puissantes seigneuries de
Padoue, Ferrare et Milan manifestent une
hostilité grandissante.

Si la paix conclue avec Gênes en 1381
est favorable à cette dernière,
elle permet à Venise de se ressaisir et
d’atteindre son apogée au XVème
siècle. Riche d’un empire maritime qui
s’étend désormais de la
Méditerranée à
l’Adriatique, la Sérénissime peut
dès lors se lancer à la
conquête de la terre ferme, soucieuse
notamment de freiner les Visconti dont
l’extension dans la Plaine du Pô menace de
lui couper les voies commerciales avec l’Europe
du Nord. En un demi siècle, le territoire
continental de Venise assimile Trévise,
Padoue, Vicence, Vérone, Belluno, le
Frioul, etc. Pareil expansionisme ne tarde pas
à faire de la République Maritime
vénitienne l’"ennemi public numéro
1" des autres Etats italiens. Ceux- ci
s’unissent à Cambrai ( 1508) sous les
ordres du pape Jules II et s’arment contre
Venise, défaite en août 1509.

Cependant, de nouveaux acteurs apparaissent
sur la scène historique italienne : la
France et l’Espagne. Usant de leur
rivalité, alternant avec les alliances,
Venise reprend ses possessions, renforce sa
stabilité politique et joue
désormais la carte de la
neutralité face aux conflits qui opposent
les différentes monarchies
européennes. Autant de choix qui
réussissent à la
Sérénissime, devenue à
l’instar de Florence ou de Rome, un des
principaux centres artistiques de la
péninsule de la Renaissance, à
travers les figures, en particulier, de trois
grands peintres : le Titien, le Tintoret et
Veronese.

Mais pareil climat de paix n’est que partiel
et éphémère, puisque Venise
se doit de mener la guerre contre les Turcs qui
lui prennent notamment Chypre puis la
Crète. Ainsi s’amorce le déclin de
Venise, au XVIIème siècle. Au
siècle suivant, sa faiblesse et sa
vulnérabilité ne font plus aucun
doute : Bonaparte envahit la
Vénétie ( 1796/1797) puis
abandonne la Cité des Doges à
l’Autriche l’année suivant, suivant le
traité de Campoformio.

Il faudra attendre 1866 pour que Venise soit
rattachée au Royaume d’Italie.

Reliée à la terre ferme aux
XIXème et XXème siècles,
respectivement par voies ferroviaires puis
routières, connaîtra encore un
vague essor économique jusqu’au lendemain
de la seconde guerre mondiale ; en particulier
par le biais des activités industrielles
et portuaires concentrées dans la zone de
Mestre.

Puis, son développement se verra
freiné comme apparaîtront les
différents problèmes auxquels la
Venise actuelle demeure confrontée, et
qui ne cessent de la fragiliser :
l’émigration massive de ses habitants, le
vieillissement de la population, la
détérioration du patrimoine,
l’environnement écologique menacé
...

Anecdotes, traditions et autres
personnages célèbres de
Venise.

La couleur noire pour les gondoles fut
imposée par décret en 1633 afin
d’éviter qu’elles ne soient
outrageusement décorées par leurs
propriétaires qui
surenchérissaient ainsi les uns avec les
autres de leurs fastes et de leur fortune.

Le cimetière de Venise est
situé sur l’île voisine de San
Michele. Achevé en 1870, il comprend une
zone réservée aux
sépultures des étrangers, parmi
lesquels de nombreux exilés Russes. Y
sont notamment enterrés Igor Stravinski
et Serge de Diaghilev.

Venise est un haut lieu de la musique et du "
bel canto" en Italie, puisque de grands
compositeurs tels Claudio Monteverdi ou Antonio
Vivaldi y sont nés et/ ou y ont
travaillé. Pas étonnant dès
lors que la Sérénissime abrite
également un des théâtres
les plus fameux au monde : la Fenice.

Le palais, la Ca’Venier dai Leoni,
situé sur le Grand Canal, fut
acheté par la riche collectionneuse
américaine Peggy Guggenheim en 1951. A la
mort ce cette dernière, il deviendra,
sous le nom de Fondation Peggy Guggenheim, une
des plus importantes galeries d’art moderne au
monde.

Le Florian, situé sous les arcades de
la place Saint Marc, est le café
historique de Venise par excellence.
Fondé au début du XVIIIème
siècle, il a accueilli des hôtes
prestigieux tels que Goldoni, Canova, Balzac,
etc.

Le lion ailé, parce qu’il était
l’attribut symbolique de Marc, le saint
protecteur de la ville, en en devenu
l’emblème. On en trouve de multiples
représentations dans Venise.

Le Lido : cette étroite bande de sable
qui sépare la lagune de la mer devient au
XIXème siècle une station
balnéaire de luxe qui attire les
aristocrates et les familles fortunées de
l’Europe entière. En témoigne le
prestigieux Grand Hôtel des Bains qui est
au cœur du film Mort à Venise de
Visconti.

Le Festival International de Cinéma de
Venise, la Mostra, voit le jour en 1932. Il
engendrera la construction sur le Lido, en 1936,
du non moins célèbre Palais du
Festival qui a vu passer les plus grandes
figures du 7ème art : John Ford, Orson
Welles, Federico Fellini, etc.

Elève de Bellini, peintre officiel de
la Sérénissime au début du
XVIème siècle, le Titien est une
des figures éminentes de l’école
de peinture vénitienne.





Votre meilleur guide pour aller en Italie depuis 1998 !
Hôtels, locations et B&B en Italie, conseils, guides...

Recherche - Plan - Editeur - - Tous nos hébergements en Italie !

Liens directs : Tous vos hébergements, hôtels, locations, en Italie, Partir à Rome, Visiter Venise, vacances en Sicile, la culture et l'art de vivre à Florence et en Toscane...