Tous vos hébergements, hôtels, b&b, locations, en Italie: Partir à Rome, Visiter Venise, vacances en Sicile, la culture et l'art de vivre à Florence et en Toscane...

Votre meilleur
Guide pour l'Italie !

Toute l'italie; Rome Florence Venise Sicile Toscane...

LES PROMOTIONS POUR PARTIR EN ITALIE :
- Circuit Rome, Venise, Florence et la Toscane, à 899€.
- Billets d’avion A/R en promotion vers l’Italie, à partir de 79€.
- Escapade de charme en Toscane, à partir de 65€ la nuit.
- Une nuit en Toscane dans une villa historique près de Florence, à 79€...
(...)



Une grande histoire : la famille des Médicis, du XVI au XVIII ème siècle

 

C’est le cas des Médicis, ces
marchands qui avec leur réussite
marchande et banquière ont en deux
générations pris l’allure de
princes.

La situation de l’Europe

Le commerce et la banque des Médicis
connaissent une expansion rapide dans toute
l’Europe.

La découverte de l’Amérique en
1492 marque le changement de la vision du monde.
Au même moment, Charles Quint,
héritier de la maison d’Autriche,
empereur d’ " Allemagne ", encercle de toute
part la France et les duchés du nord de
l’Italie dont Florence.

Devant un empire tel que celui de l’Autriche,
comment cette simple famille de marchands a
t-elle fait croître sa
notoriété en Italie comme dans le
reste de l’Europe pendant de nombreux
siècles ?

 DES HOMMES RICHES ET INFLUENTS
PROMETTEURS D’UNE BRILLANTE DESTINEE FAMILIALE

Les seigneurs de Florence 

Cosme l’Ancien est le point de départ
de la fortune des Médicis. Dès
lors la destinée des Médicis se
confond avec celle de Florence pendant 60 ans.
Cosme, Pierre, Laurent et Pierre, ce dernier
chassé en 1494, gouvernent
successivement.

COSME : le patrimoine de
Cosme est considérable et il le
consolide : Compagnie commerciale
(nombreuses filiales à Rome,
Venise, Naples, Pise, Milan,
Genève, Lyon, Avignon, Bruges,
Londres... ; ateliers et
négoce international de la
laine, de la soie, de l’étoffe
vendus aux cours européennes.

Grand banquier qui, au fur et
à mesure, devient celui de
grands princes et de grands rois
européens.

Sur le plan politique, on dit qu’il
fut un " lion " avec ses adversaires et
un " renard " en disposant du pouvoir
absolu tout en laissant croire que
l’organisation des lois et de la
politique de la ville n’avait pas
changés.

Aimé de son peuple, il
recevra le titre de " Père de la
patrie".

L’époque de Cosme est prospère
économiquement, la banque joue un
rôle fondamental. Période qui
connaît aussi un grand
développement littéraire et
artistique.

PIERRE LE GOUTTEUX ET LAURENT : Cette
période est moins brillante. De
nombreuses filiales de la compagnie font
faillite (Londres, Bruges, Lyon). La mauvaise
santé de Pierre et sa négligence,
lui font faire de nombreuses erreurs et des
scandales financiers.

Arrivant au pouvoir, Laurent ne peut que
chercher l’ordre. Cette Florence dont il
hérite n’est pas la plus puissante des
cités italiennes. Les florentins aspirent
tous à une conjoncture stable. L’alliance
de Laurent à la famille Orsini, ancienne
noblesse romaine lui permet un ascension sociale
importante ;

Grand amateur des arts, humaniste et grand
politique, il est le modèle de l’homme de
la Renaissance. Il recevra à sa cour les
grands noms de l’époque, renouvellera
l’art. Grand mécène, il
protègera des artistes, tel Michel Ange
et sera à l’initiative de nombreuses
commandes et constructions.

" Son faste vide le trésor familiale
"... réaction populaire
influencé par les discours haineux du
moine Savonarole. Dominicain, vivant au
monastère de San Marco , il condamne le
luxe, les richesses, la corruption des Papes et
leur lâcheté.

A la mort de Laurent en 1492, le
régime est ébranlé, mais il
a été le régime le plus
jalousé d’Europe. PIERRE II : fils
de Laurent, trouve une Florence
révolté, la venue de Charles VIII
en Italie est fatale. Pierre est chassé
en 1494. Rome est leur meilleur appui. Jules,
fils naturel du frère de Laurent est le
Pape Clément VII.

Les Médicis reviennent rapidement au
pouvoir, et c’est LAURENT II aidé
de son oncle le Pape, qui gouverne.

En 1527, lors du pillage de Rome par
l’armée luthérienne de Charles
Quint, les républicains de Florence se
soulèvent contre les Médicis. Le
Papa Clément VII est emprisonné.

En 1530,le Pape ne pense qu’à se
venger et signe un accord secret avec Charles
Quint. Florence est alors assiégé
et retombe aux mains des Médicis pour 207
ans.

Les Grands Ducs de Toscane (1530-
1737)

Réinstallé sous la protection
de Charles Quint, le pouvoir des Médicis
est contesté. Les années suivantes
sont incertaines, Alexandre fils de Laurent II
se fait assassiner par son cousin Lorenzino.

La branche cadette de la famille prend le
pouvoir en 1537 et c’est Cosme Ier qui en assure
la lignée. Lui succèdent
François, Ferdinand Ier, Cosme II,
Ferdinand II et Cosme III.


Charles Quint

Cosme Ier annexe Sienne et consolide un
nouveau Duché : la Toscane. Les alliances
consolident le pouvoir : on parle d’un grand
savoir faire diplomatique. En effet, les
alliances sont grandes. Les duchesses
appartiennent aux grandes familles
européennes dont deux deviennent reines :
Catherine s¦ur d’Alexandre, épouse
d’Henri II et Marie épouse d’Henri IV. Le
mariage de Catherine de Médicis est
très politique.Elle était le moyen
de concilier les bonnes grâces du Roi de
France. François 1er avait d’ailleurs
besoin du Pape afin de lutter contre l’Empereur
Charles Quint .

Catherine de
Médicis
 

La mort jeune d’Henri II et la mort de leur
premier enfant poussa Catherine à devenir
Régente en attendant la maturité
de Charles. La guerre entre protestants et
catholiques était prête à se
déclencher jusqu’à ce que
Catherine face une politique de conciliation .

Le 28 janvier 1561, elle ordonne au
gouvernement de libérer les
détenus pour cause de religion. Mais en
1562, le massacre de Wassy déclenche une
vrai guerre de religion (Duc de Guise contre
protestant).

Le 19 mars 1653, signature de l’Edit
d’Amboise : liberté de culte dans la
limite de leur domaine. La venue au pouvoir de
Charles IX ne changera pas l’influence politique
de sa mère. Un nouveau problème
s’ajoute, celui des Huguenots. Catherine pousse
son fils à les attaquer. Cette fois, ce
n’est plus de la conciliation. Au cours de
l’année 1584 de nombreux conflits
éclatent. Par ces alliances, les
Médicis recherchent surtout à
resserrer des liens avec l’Europe mais aussi
avec les principautés Italiennes voisines
(le duc d’Urbino, le duc de Parme ...). Ces
liens se font aussi avec la papauté,
à chaque génération
quelques Médicis sont nommés
Cardinaux. Avec l’appui des grands ducs, ils
s’emploient à orienter une politique
pontificale dans le sens des
intérêt de leur famille.

LA TOSCANE, ENTRE LE HABSBOURGS
ET LES BOURBONS XVIe - XVIIIe siècle

De Cosme Ier à Ferdinand II :
désir d’union et de neutralité
avec le reste de l’Europe.

Cosme Ier a mené une politique
d’expansion aux dépends de Sienne dont il
s’empare en 1555. Les frontières de
l’état sont désormais
fixés. Les perspectives politiques
s’élargissent alors à l’Europe,
à l’Italie et à la
Méditerranée.

- En Europe vers 1600, pour équilibrer
la protection écrasante de l’Espagne, les
Médicis sentent le besoin d’un
allié aussi puissant et se tournent vers
la France.

- En 1610, Marie de Médicis devient
régente après l’assassinat de son
époux Henri IV et mène une
politique anti-protestante entourée de
l’ambassadeur d’Espagne.

- Cosme III sera le médiateur du
double mariage entre Louis XIII et Anne
d’Autriche et entre Elizabeth de France et
l’héritier du trône d’Espagne.

Ces désirs d’unions, se retrouveront
aussi chez Ferdinand II. En revanche, la
neutralité est plus difficile à
obtenir et surtout à garder.

Le contrecoup de la guerre de 30 ans est
lourde pour la péninsule. Les
Médicis cherchent à se
défendre. Ferdinand II organise une ligue
entre les états Italiens pour tenir
tête à l’Espagne ou à la
France.L’Europe du XVIIe siècle est
complètement changé : la France a
atteint la frontière des
Pyrénées par la reprise du
Roussillon puis l’Alsace, l’Artois et la Franche
Comté. La Maison d’Autriche marche vers
la Turquie et démembre l’Empire Turc. La
Monarchie d’Espagne est présente aux
Pays-Bas, dans la Milanais, à Naples et
en Autriche.

L’extinction des
Médicis
 

Les responsabilités des grands ducs
dans l’organisation de l’état toscan sont
limitées : après 1650 leur
rôle est assumé par d’autres
personnes. Les derniers Médicis sont
victimes de la conjoncture qui se dégrade
au XVIIe siècle. Ils le sont aussi par
leur médiocrité qui
s’accroît chez les derniers grands ducs,
tel Cosme III trop préoccupé par
son étiquette.
Apparaissent de nombreux ministres qui vont eux
-même diriger les affaires.

Le règne des Médicis
s’étale sur trois siècles. La
dynastie s’éteint en 1737 par la mort de
Jean Gaston fils de Cosme III, qui meurt sans
descendance. Disparition peu amère. Le
Prince François de Lorraine s’installe
facilement à sa suite.

Véronique Coutansais




Votre meilleur guide pour aller en Italie depuis 1998 !
Hôtels, locations et B&B en Italie, conseils, guides...

Recherche - Plan - Editeur - - Tous nos hébergements en Italie !

Liens directs : Tous vos hébergements, hôtels, locations, en Italie, Partir à Rome, Visiter Venise, vacances en Sicile, la culture et l'art de vivre à Florence et en Toscane...