Tous vos hébergements, hôtels, b&b, locations, en Italie: Partir à Rome, Visiter Venise, vacances en Sicile, la culture et l'art de vivre à Florence et en Toscane...

Votre meilleur
Guide pour l'Italie !

Toute l'italie; Rome Florence Venise Sicile Toscane...

LES PROMOTIONS POUR PARTIR EN ITALIE :
- Circuit Rome, Venise, Florence et la Toscane, à 899€.
- Billets d’avion A/R en promotion vers l’Italie, à partir de 79€.
- Escapade de charme en Toscane, à partir de 65€ la nuit.
- Une nuit en Toscane dans une villa historique près de Florence, à 79€...
(...)



Trani : la ville blanche

Cependant, le but du voyage que je vous
propose n’est pas seulement de découvrir
les grands centres de la région mais
d’explorer les sentiers moins battus où
se cachent souvent des trésors
formidables de l’art et de l’histoire.

Ce voyage commence par un de ces petits
bijoux cachés, Trani dont je connais bien
les trésors car j’y ai passé une
grande partie de mon enfance.

Ville de soleil, mer et maisons blanches,
Trani est située à 42 km de Bari.
Elle est facilement joignable en voiture par
l’autoroute A16 Naples-Canosa. Habitée
par pas plus de 70.000 habitants, Trani vante un
passé de ville importante.
Commençons donc par un peu d’histoire.

Tête de pont traditionnelle vers le
monde grec et le Moyen-Orient, les Pouilles ont
été très prospères
durant le Moyen Age. Au IXe et XIe siècle
la jolie petite baie de Trani occupe une
position stratégique vers l’Orient et les
Normands, qui ont occupé la
région, la transforment en centre
maritime important. Avec les siècles,
d’autres dominations suivent, les Angevins par
exemple qui poursuivent l’¦uvre des
Normands en embellissant Trani avec des
constructions précieuses.

La visite de Trani peut commencer par une
promenade sur son port ravissant, entouré
de maisons blanches et d’un centre historique
riche en palais et en églises anciennes
la plupart de style roman. En suivant donc
l’hémicycle du port en direction nord, on
atteint la cathédrale qui se dresse
majestueuse sur la mer Adriatique. Depuis son
parvis vous pourrez non seulement ressentir les
bénéfices de la brise marine mais
aussi jouir de la vue sur l’immensité
bleue de la mer et sur le château qui
s’élève également sur la
mer à gauche de la cathédrale.

Mais revenons à cette
dernière. Imposante, blanche
majestueuse, cette église est
l’un des chefs-d’¦uvre de l’art
roman les plus connus de l’Italie, un
vrai joyau. Elle fut construite entre
le XI et le XIIIe siècle et
consacrée à saint Nicolas
Pellerin, un jeune garçon grec
mort à Trani en 1094 lors d’un
pèlerinage. Sa façade en
pierre rose-blanc, la pierre typique de
Trani pour laquelle cette ville est
célèbre, est
flanquée d’un
élégant clocher haut de
60 mètres,
caractérisé par un grand
arc occupant son bassement et par des
fenêtres dont la succession
d’ouvertures crée presque un jeu
de dentelles. La base de
l’église est également
caractéristique car elle est
constituée par un escalier
à deux rampes donnant
accès à une belle
terrasse de laquelle l’on peut profiter
d’une vue superbe sur l’étendue
marine. On accède à
l’intérieur par le
côté sud de
l’église. L’intérieure
est aussi majestueux : trois nefs
soutenues par 22 colonnes. Ornée
de vestiges de mosaïques
appartenant à une ancienne
construction du XIIes siècle,
l’église abrite le Sacello de
S. Leucio
, contenant les restes du
saint et la Crypte de S. Nicola
Pellegrino
du XIIe s. reposant sur
28 colonnes en marbre grec.

 

 

Des beaux palais
s’élèvent sur la place de
la cathédrale mais
l’édifice le plus
intéressant que l’on
aperçoit est sans conteste le
Castello Svevo, le château qui
fut demeure de Manfred, fils de
Frédéric II Svevo. Il
s’agit d’une imposante forteresse en
pierre blanche donnant elle aussi sur
la mer bleue.

 En retournant en direction du port, il
faut pénétrer dans les ruelles de
la vielle ville pour découvrir d’autres
précieuses églises comme
l’église d’Ognissanti, mystérieuse
construction fondée par les
Templiers. Le quartier juif (via La
Giudea
, via Scola Nova, via
Sinagoga
, etc...) avec ses minuscules
rues dont la taille permet en se penchant par la
fenêtre de serrer la main de son voisin
d’en face, mérite aussi une halte
prolongée. La communauté juive,
très importante à Trani en
époque médiévale y
construisit quatre synagogues. 

Après avoir retraversé
le port mais cette fois dans la
direction opposée à la
cathédrale, vous pouvez vous
détendre en vous baladant sur
les boulevards ombragés de la
Villa Comunale, le jardin publique de
la ville et puis continuer cette
promenade agréable en longeant
le Lungomare qui descend sur 2 km vers
l’autre construction importante de
Trani, le monastère
bénédictin de Santa Maria
di Colonna, une construction
fondée en 1098 et dont l’on peut
déjà admirer les belles
arcades depuis la terrasse de la Villa.

Trani est aujourd’hui une riche petite ville
très active vivant de l’artisanat du
meuble et de la chaussure mais où les
vieux métiers de la pêche restent
encore florissants. Elle est aussi un des centre
d’attraction des soirées estivales du
littoral de Bari. Les ruelles descendant vers le
port en été se peuplent de jeunes
branchés, bronzés et bien
habillés qui se donnent rendez-vous dans
les bars et restaurants du quartier avant de se
rendre en promenade sur le Lungomare.

Lucia Renzulli




Votre meilleur guide pour aller en Italie depuis 1998 !
Hôtels, locations et B&B en Italie, conseils, guides...

Recherche - Plan - Editeur - - Tous nos hébergements en Italie !

Liens directs : Tous vos hébergements, hôtels, locations, en Italie, Partir à Rome, Visiter Venise, vacances en Sicile, la culture et l'art de vivre à Florence et en Toscane...