Tous vos hébergements, hôtels, b&b, locations, en Italie: Partir à Rome, Visiter Venise, vacances en Sicile, la culture et l'art de vivre à Florence et en Toscane...

Votre meilleur
Guide pour l'Italie !

Toute l'italie; Rome Florence Venise Sicile Toscane...

LES PROMOTIONS POUR PARTIR EN ITALIE :
- Circuit Rome, Venise, Florence et la Toscane, à 899€.
- Billets d’avion A/R en promotion vers l’Italie, à partir de 79€.
- Escapade de charme en Toscane, à partir de 65€ la nuit.
- Une nuit en Toscane dans une villa historique près de Florence, à 79€...
(...)



Pier Paolo Pasolini, une " vie violente "...

Nombre de ses détracteurs
prétendirent qu’il avait volontairement
choisi de périr ainsi, des mains
mêmes d’un de ces " ragazzi di
vita " qui hantent son ¦uvre ;
d’autres, qu’il avait été la
victime d’un crime politique. La controverse
demeure car Pasolini dérange. Aujourd’hui
encore, on interroge celui qui se
révèle être un
visionnaire
en même temps que la
mauvaise conscience de l’Italie, et plus
généralement de l’Europe, dont,
dès 1940, il dénonçait les
dérives fascisantes, l’idéologie
consumériste, l’appauvrissement culturel
et la violence ...

La richesse et la variété de
l’¦uvre pasolinienne qui compte essais,
romans, poésies, films, témoignent
de la " vitalité
désespérée "
d’un
homme qui n’a cessé de se pencher vers le
passé pour mieux comprendre le
présent, d’interroger ses propres
aspirations, idéologiques et sensuelles (
la religion catholique, le communisme,
l’homosexualité) pour tenter de saisir
l’essence, la beauté d’un monde ambigu et
en pleines mutations.

Pier Paolo naît à Bologne le 05
mars 1922, dans une famille appartenant à
la petite bourgeoisie : son père est
militaire, sa mère institutrice.
Dès son plus jeune âge, Pier Paolo
tisse avec cette dernière des liens
étroits, aux dépens de toute
relation avec le père. D’ailleurs, alors
que la famille est appelée à
souvent déménager, le point
d’ancrage de Pier Paolo enfant devient la
demeure maternelle à Casarsa.

Les souvenirs les plus beaux, les plus
évocateurs aussi, de l’enfance puis de
l’adolescence de Pasolini sont ainsi
enracinés dans cette région du
Frioul, indissociable de l’amour et de
l’affection qui le lient à sa mère
et à son frère, Guido, né
en 1925. Sont déjà réunis
les éléments directeurs de
l’¦uvre de Pasolini : le monde de
la mère
comme territoire linguistique
et poétique, politique aussi : en
choisissant d’écrire ses premières
poésies en dialecte frioulan,
Pasolini adopte clairement une position
anti-fasciste. Il développe une
idéologie communiste ; la même
qui conduit son frère, Guido, à
s’engager dans la résistance où il
mourra au combat.

Parallèlement, le rejet du
père
s’affirme ; son exclusion
du monde maternel se confirme avec les
événements de la Seconde Guerre
mondiale : alors que la famille de Pier
Paolo se réfugie, une fois encore
à Casarsa, le père est fait
prisonnier au Kenya.

Au lendemain de la guerre, en protestation
contre le despotisme du père
rentré de captivité et en hommage
au frère dont la mort le hante, Pasolini,
qui demeure dans le Frioul où il
enseigne, adhère au PCI ( Parti
Communiste Italien). Malgré son
activisme, la sincérité de
l’idéal social qui l’anime, il n’en
demeure pas moins suspect au regard de nombreux
autres membres du parti. Hasard ou
coïncidence ? En 1949, Pasolini fait
l’objet d’une première
dénonciation
auprès des
Carabiniers pour détournement de mineurs.
Exclu du PCI, défait de son poste
d’enseignant, Pasolini quitte le Frioul et part,
avec sa mère, s’installer à
Rome. La découverte des faubourgs
romains, du sous-prolétariat est une
révélation. Au chômage,
Pasolini entame la rédaction de son
premier roman Ragazzi di vita,
puis il enseigne à nouveau à
Ciampino, collabore à une revue
littéraire.

En 1954, son premier recueil de
poésies La Meilleure Jeunesse
est publié, suivi de la parution de
Ragazzi di vita qui attire à son
auteur procès et diffamations.

Loin de renoncer, le poète s’attache
à plonger dans ses convictions, tant
politiques que religieuses, à expliciter
les liens qui travaillent entre foi catholique,
idéal communiste et poésie :
les recueils Les Cendres de
Gramsci
et Le Rossignol
de l’église catholique

paraissent successivement en 1957 et 1958.

Pasolini connaît aussi sa
première expérience
cinématographique, en collaborant au film
de Fellini, Les Nuits de Cabiria en 1957.
Il faut attendre les années 60 pour qu’il
s’implique pleinement dans la
réalisation de films dont les
thèmes rejoignent ceux de l’¦uvre
poétique et littéraire : la
disparition d’un monde archaïque, le
sacrifice d’hommes privés de
repères culturels au profit d’une
société bourgeoise, capitaliste et
aliénante.

" Je cherche le Christ parmi les
pauvres " dira-t-il à propos de son
deuxième film, expérimentant ce
qu’il appelle la " sacralité
technique ".

Accatone (1961), Mamma Roma
(1962) et la Ricotta (1963) suscitent
autant de procès que de
polémiques. Suivront L’Evangile selon
Saint Mathieu
, ’dipe Roi,
Médée ainsi que la
" Trilogie de la vie " ( le
Décameron, les Contes de
Canterbury
, les 1001 nuits ) que
Pasolini finira par " abjurer " avec
Salo’ou les 120 jours de Sodome en 1975.

A cette même période, Pasolini
entreprend de nombreux voyages en Inde, en
Afrique
, etc. où la
société dite du " tiers
monde " fait écho à celle
qu’il a pu observer dans les faubourgs des
grandes cités industrielles italiennes.
Il persiste par ailleurs dans l’engagement
politique, militant avec Lotta Continua alors
que les " années de
plomb "
plongent l’Italie dans le
terrorisme, et collabore au Corriere della
sera
. Nombre de ses articles font l’objet
d’une publication, en 1975, sous le titre
Ecrits Corsaires. Simultanément,
paraît un dernier recueil de
poésies en Frioulan : La Nouvelle
Jeunesse.

On peut voir dans cet ultime retour aux
sources, au monde béni de la mère,
de l’enfance, de la nature bienfaisante la
réponse à un sombre pressentiment.
Pier Paolo qui déclarait, en effet,
dès 1970, " le monde ne veut plus
de moi mais il ne le sait pas encore "
,
est retrouvé mort sur une plage d’Ostie,
le matin du 2 novembre 1975.

L’¦uvre :

Les romans :

Ragazzi di vita
Une Vie violente
Le Rêve d’une chose
Amado moi
Ali aux yeux bleus
Théorème
Petrole

La poésie :

La Meilleure jeunesse
Les Cendres de Gramsci
Le Rossignol de l’église catholique
La Religion de mon temps
Poésie en forme de rose
Trasumanar e organizzar ’
La Nouvelle jeunesse

Les essais :

Lettres luthériennes
Descriptions et descriptions
Ecrits corsaires

Le théâtre :

Orgie
Porcile
Calderon
Affabulazione
Pilade
Bestia da stile

Les films :

Accatone
Mamma Roma
La Ricotta
La Rabbia
Comizi d’amore
L’Evangile selon saint Mathieu
Uccellacci, Uccellini
’dipe Roi
Théorème
Médée
Le Décameron
Les Contes de Canterbury
Les 1001 nuits
Salo’ ou les 120 journées de
Sodome

 

D’autres Informations :

http://www.pasolini.net/
 : en Italien. Un site très complet,
agrémenté de nombreuses
photographies, de documents rares tels ceux
inhérents aux nombreux procès
intentés à Pasolini et à
son ¦uvre.

Carlotta Films propose des DVD de Pasolini :
"PASOLINI LES ANNEES 60" notamment. Plus
d’informations sur www.carlottafilms.com





Votre meilleur guide pour aller en Italie depuis 1998 !
Hôtels, locations et B&B en Italie, conseils, guides...

Recherche - Plan - Editeur - - Tous nos hébergements en Italie !

Liens directs : Tous vos hébergements, hôtels, locations, en Italie, Partir à Rome, Visiter Venise, vacances en Sicile, la culture et l'art de vivre à Florence et en Toscane...