Tous vos hébergements, hôtels, b&b, locations, en Italie: Partir à Rome, Visiter Venise, vacances en Sicile, la culture et l'art de vivre à Florence et en Toscane...

Votre meilleur
Guide pour l'Italie !

Toute l'italie; Rome Florence Venise Sicile Toscane...

LES PROMOTIONS POUR PARTIR EN ITALIE :
- Circuit Rome, Venise, Florence et la Toscane, à 899€.
- Billets d’avion A/R en promotion vers l’Italie, à partir de 79€.
- Escapade de charme en Toscane, à partir de 65€ la nuit.
- Une nuit en Toscane dans une villa historique près de Florence, à 79€...
(...)



Les personnages incontournables de Florence

Galileo Galilei (1564-1642)
Né à Pise, Galilée fait partie des quelques brillants scientifiques qui bénéficièrent du soutien des Médicis au cours du XVII ème siècle. Grâce à lui, la Toscane prend la tête en matière d’astronomie et de recherche scientifique, et ses expérimentations posent les fondements de la science empirique moderne.
Galilée était d’abord un physicien et il étudia la mécanique et la dynamique des corps en mouvement. Galilée établit la loi de l’inertie (tout corps non soumis à une force extérieure est animé d’un mouvement rectiligne uniforme et se trouve dans un référentiel que l’on nomme aujourd’hui "galiléen"). C’est à la fin de l’année 1609 et au début de 1610 qu’il a l’idée de braquer une lunette d’approche récemment inventée et qu’il a construit lui-même vers le ciel. Ses découvertes seront nombreuses et vont bouleverser la vision de l’univers de l’époque. Il observa des taches sur le Soleil, des cratères sur la Lune, les phases de Vénus, une multitude d’étoiles dans la Voie lactée et des satellites autour de Jupiter. Cette dernière découverte donnait le coup de grâce au géocentrisme. Il adhéra aux idées de Copernic et à l’héliocentrisme sans pouvoir le démontrer et ne considéra pas le géohéliocentrisme qui nous semble aujourd’hui être une étape incontournable dans l’élaboration d’un modèle d’univers.
Ainsi, au début du XVIIème siècle, on avait une vision de l’univers assez proche de la réalité. Cependant, on ignorait complètement comment les mouvements observés pouvaient se faire. Il faudra attendre Newton et la gravitation universelle et la mécanique céleste pour pouvoir décrire tous ces mouvements par des théories dynamiques et non plus de simples modèles cinématiques.

JPEG - 21.7 ko
Le procès de Galilée


Le Museo di Storia della Scienza expose les téléscopes de Galilée et la lentille qu’il utilisa pour découvrir les satellites de Jupiter. Il abrite également l’Accademia del Cimento (Accadémie des sciences expérimentales) fondée par Ferdinand II de Médicis en 1657.


Voir le portrait complet de Galilée


De Vinci (1452 - 1519)
Léonard est né un 15 avril à deux kilomètres du village de Vinci en Italie. Son père, Ser Piero da Vinci, était un notaire de la République et sa mère, Catarina, une fille de paysan.
À cette époque les conventions d’appellation modernes ne s’étaient pas encore développées en Europe. Par conséquent, son nom et prénoms étaient Leonardo di ser Piero da Vinci, ce qui signifie Leonardo, fils de Piero, de Vinci. Léonard lui-même signait simplement ses travaux Leonardo ou Io, Leonardo (Moi, Leonardo). La plupart des autorités rapportent donc ses travaux en tant que Leonardos sans le da Vincis. Vraisemblablement il n’employa pas le nom de son père parce qu’il était un enfant illégitime.
À cinq ans, Léonard est placé chez son grand-père à Vinci. À partir de ce moment il fut considéré comme faisant partie de la famille de son père mais ne fut jamais légitimé. En 1466, sa famille s’installe à Florence et il fut placé comme apprenti dans l’atelier de Andrea del Verrocchio. Verrocchio était un artiste renommé et très éclectique : il était à la fois peintre sculpteur, orfèvre...
Il n’y a pas d’œuvres de Léonard connues entre 1466 et 1472, mais en 1472, à l’âge de vingt ans, il est enregistré dans le livre de la Guilde des peintres de Florence, le Campagnia de Pittori. Sa carrière de peintre débute par des œuvres immédiatement remarquables telles que La vierge à l’œillet, ou L’Annonciation (1473). Il améliore la technique du sfumato (impression de brume) à un point de raffinement jamais atteint avant lui.
En 1476, il était toujours mentionné comme assistant de Verrocchio, mais on suppose qu’entre 1476 et 1478 il possédait son propre atelier car pendant cette période il reçut deux commandes. À partir de 1478, Léonard est un maître peintre indépendant.
En 1481, le monastère de San Donato lui commande L’Adoration des Mages, mais Léonard, vexé de ne pas être choisi pour la décoration de la chapelle Sixtine à Rome, ne terminera jamais ce tableau et quitte Florence pour entrer au service du Duc de Milan, Ludovic Sforza.
Ce dernier le charge de tâches diverses. L’artiste est ainsi l’ordonnateur de la fête lors des noces illustres et invente des machines de théatre qui émerveillent le public, il peint plusieurs portraits de la cour milanaise et entreprend des études pour rendre navigable le canal de la Martezana. En 1483 il commence à peindre l’un de ses chefs-d’œuvre les plus admirés : La Vierge aux rochers, pour la chapelle San Francesco Grande.


Vers 1490 il crée une académie portant son nom où il y enseigne pendant quelques années son savoir tout en notant ses recherches dans de petits traités. Au cours de cette période il fait des études pour une statue équestre de Francesco Sforza, le père du duc de Milan. Mais cette sculpture ne sera jamais coulée en bronze. En 1495, les Dominicains de Sainte-Marie-des-Grâces lui commandent la Cène qu’il peint sur le mur du réfectoire du couvent. En 1498, il réalise le plafond du palais Sforza. En 1499, les Français entrent dans Milan ; Ludovic Sforza perd son trône, la statue équestre est détruite. Léonard retourne à Florence. En 1501 il reçoit la consécration pour l’esquisse préparatoire représentant La vierge et sainte Anne. De cette époque, datent aussi La Joconde et La Bataille d’Anghiari.
En 1516 il s’installe en France au Clos Lucé près d’Amboise avec le Roi de France François Ier qui installe Léonard au manoir du Clos Lucé et où il participe notamment à des études pour un canal qui devait passer par Romorantin. Il est emporté par la maladie le 2 mai 1519. Sa tombe est située à la chapelle Saint-Hubert, dans l’enceinte du château d’Amboise.


En son honneur, le museo Leonardiano (Castello di Conti Guidi), situé au cœur de la ville de Vinci, abrite de ses brillantes inventions. Des dessins qui ont servi à la base de ses inventions sont aussi exposés. Des engins incroyablement précurseurs, parmi lesquels des skis destinés à marcher sur l’eau, une mitrailleuse, un bateau à roue, une bicyclette, l’ébauche d’une automobile et d’un avion : tout ceci fait de Leonard de Vinci le plus grand inventeur de tous les temps.

Source du portrait
Voir un site dédié à Léonard de Vinci
Voir les archives du Louvre sur l’exposition qui a eu lieu en 2003 (dessins et manuscrits)
Découverte de l’oeuvre à travers des documents interactifs





Votre meilleur guide pour aller en Italie depuis 1998 !
Hôtels, locations et B&B en Italie, conseils, guides...

Recherche - Plan - Editeur - - Tous nos hébergements en Italie !

Liens directs : Tous vos hébergements, hôtels, locations, en Italie, Partir à Rome, Visiter Venise, vacances en Sicile, la culture et l'art de vivre à Florence et en Toscane...