Tous vos hébergements, hôtels, b&b, locations, en Italie: Partir à Rome, Visiter Venise, vacances en Sicile, la culture et l'art de vivre à Florence et en Toscane...

Votre meilleur
Guide pour l'Italie !

Toute l'italie; Rome Florence Venise Sicile Toscane...

LES PROMOTIONS POUR PARTIR EN ITALIE :
- Circuit Rome, Venise, Florence et la Toscane, à 899€.
- Billets d’avion A/R en promotion vers l’Italie, à partir de 79€.
- Escapade de charme en Toscane, à partir de 65€ la nuit.
- Une nuit en Toscane dans une villa historique près de Florence, à 79€...
(...)



Les Castelli Romani

Dès l’Antiquité, en effet, d’importants personnages tels Lucullus et Cicérone établirent leurs résidences d’été sur ces hauteurs qui deviennent, au Moyen Age, un lieu de refuge. Les habitations se muent alors en véritables forteresses, d’où le nom actuel de " castelli romani" pour les désigner.

Ce n’est de nouveau qu’aux XVIe et XVIIe siècles que la campagne aux environs de Frascati retrouve sa dimension première de lieu de villégiature, comme cardinaux et nobles y font à leur tour ériger de somptueuses résidences, sollicitant le concours et le talent des plus grands artistes de l’époque : Le Bernin, Borromini, etc. C’est en fait à une véritable compétition que se livrent les différentes familles tandis que les villas s’enrichissent de jardins agrémentés de fontaines et de théâtres en plein air ! Nombreuses familles possèdent encore aujourd’hui les villas érigées par leurs ancêtres et en gèrent le domaine, tels les Aldobrandini. La résidence de cette famille est d’ailleurs la première à avoir vu le jour dans la région, au XVIe siècle : elle est l’oeuvre de Giacomo della Porta.

JPEG - 16.1 ko
Carte des castelli Romani

(c)http://www.giroscopio.com/


Le long de la via Tuscolana, se trouve la villa del Duca di Sora, du XVIe siècle. Elle abrite des fresques de Zuccari. En approchant de Frascati, on rencontre la villa Torlonia : bien qu’endommagée pendant la seconde guerre mondiale, ses jardins et son célèbre théâtre des eaux réalisé par Carlo Maderno émerveillent toujours. La villa Muti est également réputée pour les jardins qu’elle surplombe et qui, dans le style italien, s’étalent sur deux niveaux. La villa Lancellotti offre un parfait exemple de la maison de campagne enrichie et transformée au XVIIe siècle. Elle est entourée de jardins peuplés de nymphes et de statues romaines. Mais le joyau de la région demeure la villa Falconieri : un fleuron de l’architecture baroque conçu par Borromini.

La villa Tuscolana est la plus haut perchée. Elle est l’oeuvre de Luigi Vantivelli à qui l’on doit aussi le palais de Caserta. Devenue un hôtel, cette villa continue à offrir une vue imprenable sur les Castelli romani. On note enfin la villa Parisi ( ou Borghesiana) dont l’aspect actuel résulte de travaux intervenus au XVIIe siècle sous la direction de Giacomo Rainaldi, et la villa Mondragone qui est la plus vaste de toutes. Célèbre pour son portail de Vansanzio, elle accueillit la cour du pape Grégoire XIII qui, en 1582, y proclama l’avénement du calendrier Grégorien.

Frascati

Ce petit bourg médiéval doit une partie de sa notoriété au vin auquel il a donné son nom, mais aussi à un climat clément et à sa proximité avec Rome qui lui valut d’être affectionné par les papes. Ces derniers sont en effet à l’origine des principaux monuments qui en constituent la richesse : la cathédrale érigée en 1610 par Matteo Neri tandis que la façade baroque de Fontana date du XVIIe siècle ; l’église du Gesù qui abrite des fresques d’Andrea del Pozzo ; l’église Santa Maria in Vivario qui présente à la fois un campanile roman et une façade du XVIIIe siècle ... L’affection particulière que la papauté porte à Frascati s’est manifestée jusqu’à une époque récente, puisque la première ligne de chemin de fer construite dans les Etats du pape au XIXe siècle fut celle qui reliait Rome à Frascati !

D’autres ensembles architecturaux de la région témoignent pareillement de la puissance et de l’influence des ordres religieux dans la Tuscolana. C’est à Grottaferrata que se dresse l’abbaye de San Nilo édifiée en 1004 et encerclée, quelques siècles plus tard, par des murailles défensives. On y trouve également l’église Santa Maria, remarquable pour ses mosaïques du XIIIe siècle et ses fresques du XVIIe siècle de Domenichino.

Dans la vallée du Sacco, se niche l’ermitage de Camaldoli, initialement attaché à l’ordre de Saint Romuald. Au XVIIe siècle, le pape Paul V donna sa bénédiction pour la réalisation d’une première chapelle dédiée à la Vierge Marie. Quatorze autres allaient suivre, grâce aux dons de différents papes, constituant une église dédiée à Saint Romuald consacrée en 1610.


La Tuscolana, un peu d’histoire...

La légende raconte que la ville originelle de la Tuscolana serait l’oeuvre de Télémaque, le fils d’Ulysse... Les traces des premiers habitants remontent aux Xe et XIe siècles av. JC. Après une domination étrusque ( VIIe/ VIe s.), la République et l’Empire romain en font un lieu de villégiature distingué pour l’aristocratie. La ville connaît une certaine prospérité jusqu’au Moyen Age, sous le règne des contes de Tusculum qui composent une famille de papes. Elle est détruite en 1191 par les armées de Rome.

Des fouilles archéologiques essentiellement entreprises au XIXe siècle permettent aujourd’hui d’en apprécier les vestiges : la via dei Sepolcri, la villa de Tibère, le forum et le théâtre du VIIe s. av. JC, etc.





Votre meilleur guide pour aller en Italie depuis 1998 !
Hôtels, locations et B&B en Italie, conseils, guides...

Recherche - Plan - Editeur - - Tous nos hébergements en Italie !

Liens directs : Tous vos hébergements, hôtels, locations, en Italie, Partir à Rome, Visiter Venise, vacances en Sicile, la culture et l'art de vivre à Florence et en Toscane...