Tous vos hébergements, hôtels, b&b, locations, en Italie: Partir à Rome, Visiter Venise, vacances en Sicile, la culture et l'art de vivre à Florence et en Toscane...

Votre meilleur
Guide pour l'Italie !

Toute l'italie; Rome Florence Venise Sicile Toscane...

LES PROMOTIONS POUR PARTIR EN ITALIE :
- Circuit Rome, Venise, Florence et la Toscane, à 899€.
- Billets d’avion A/R en promotion vers l’Italie, à partir de 79€.
- Escapade de charme en Toscane, à partir de 65€ la nuit.
- Une nuit en Toscane dans une villa historique près de Florence, à 79€...
(...)



Langhe, Roero et Monferrato

Mais Turin c’est aussi : le Musée
Egyptien (le 2ème au Monde après
le Musée du Caire), la Chapelle du
Saint-Suaire (Chapelle de Guarini à
l’intérieur du Duomo), le Palazzo Madama,
la Basilique de Superga perchée sur les
collines environnantes, la Mole Antonelliana,
siège depuis 1 an du nouveau Musée
du Cinéma (une merveille)...
Ville culturelle donc, Turin est aussi
constellée de bars et de restaurants
historiques datant des XVIIIème et
XIXème siècles, parmi les plus
connus " Al Bicerin " où l’on peut
déguster le bicérin, une variante
vraiment unique du café ordinaire.

Voilà une belle entrée en
matière pour un voyage au pays du vin et
de la gastronomie.

Carnets de Voyage

1er jour...

Arrivée à Turin en fin
d’après-midi chaud et ensoleillé
du mois de juin, transfert à Agliano
Terme, à environ 60 km au Sud de Turin.
Longtemps pendant le trajet on aperçoit
les Alpes et puis soudain plus rien, elles
disparaissent pour laisser place à un
tout autre paysage : les vignes du
Monferrato.
On approche d’Asti. Magnifique paysage,
enchanteur et reposant à la fois, des
vignes partout, dans toutes les directions, des
collines parsemées de coteaux à
perte de vue. On se laisse envahir par un
sentiment de bien-être, sentiment
accentué par une lumière encore
flamboyante d’un soleil " presque "
couchant.
Arrivée à Agliano Terme, petite
station thermale spécialisée dans
le traitement des maladies des voies
respiratoires, à l’hôtel " Fons
Salutis ", idéalement situé (en
plein vignoble), il est d’ailleurs pratiquement
impossible de trouver un hôtel qui ne soit
pas situé dans les vignes dans pareille
région ! Malheureux les curistes
obligés de se soigner à l’eau
sulfurée dans une région qui
produit de si bons vins ! Tels le Barbera,
Barbaresco, Nebbiolo, et autre Moscato d’Asti et
Asti Spumante... Autant de noms qui
résonnent doucement aux oreilles des
connaisseurs et amateurs de grands vins qui
m’accompagnent.
Preuve en est faite lors du dîner,
pantagruélique à mes yeux,
où mes " amis " Français,
Canadiens et Américains pour la grande
majorité, goûtent et
apprécient, en experts qu’ils sont, les
mets et les vins qui nous sont servis. Au
programme : veau aux funghi porcini (sorte de
cèpes), dinde au vinaigre balsamique,
tarte feuilletée aux courgettes et le
meilleur à mes yeux : le risotto au
Barbera (un délice !). Pour les personnes
au régime, s’abstenir ! 

2ème jour...

Petit-déjeuner (à l’aube) sous
le soleil, rien de tel qu’un bon espresso
italien pour bien démarrer la
journée. Et quelle journée pour
notre petit groupe ! Visite de deux caves le
matin, déjeuner dans un restaurant
gastronomique, apéritif en soirée
et dîner le soir à l’hôtel.
Le Piémont est vraiment une région
où il fait bon vivre !
La première cave que nous visitons le
matin à 10h00 (!), " l’Enoteca Regionale
del Barbaresco ", est l’une des dix
¦nothèques régionales.
Située en plein c¦ur de la petite
ville médiévale de Barbaresco,
plus exactement dans une petite église
reconvertie, au décor très " kitch
", l’Oenothèque offre aux amateurs,
avertis ou pas, la possibilité de
goûter et d’apprécier (moyennant
quelques deniers) d’excellents crus locaux et
bien sûr d’acheter une ou plusieurs
bouteilles du divin breuvage. Idéalement
située, l’Oenothèque invite
à la méditation et c’est ce que
nous faisons tous, le vin aidant, avant de
poursuivre notre périple.
Après un petit quart d’heure de bus
à travers les vignes du Barbaresco, nous
arrivons à la " Cantina Marchesi di
Grésy ", plus qu’une cave, il s’agit d’un
magnifique domaine offrant une vue imprenable
sur les collines du Barbaresco,
propriété du Marquis du même
nom. Nous sommes invités à visiter
la cave, visite au cours de laquelle les
procédés de vieillissement du vin
(en barrique) nous sont expliqués. On
remarque au passage les tonneaux provenant de
Bourgogne.
Après la théorie, nous passons
à la pratique et allons, d’un bon pas,
goûter aux vins produits par la " Cantina
Marchesi ". Nos amis américains sont les
plus " critiques ", dans le bon sens du terme,
dans la mesure où ce sont des amateurs et
connaisseurs de grands vins. Ils sont d’ailleurs
très agréablement surpris de
découvrir que le Piémont est une
très grande région en
matière de grands vins, eux qui ne
juraient que par la Toscane, ils
apprécient la région tant pour sa
gastronomie et ses vins que pour sa campagne
paisible et ses villes d’art.
Ce sont d’ailleurs deux de ces villes d’art que
nous visitons l’après-midi : tout d’abord
Neive (à environ 6 km d’Alba), petite
cité médiévale aux ruelles
étroites où la chaleur, en ce
début d’après-midi, est
écrasante. Petites emplettes
gastronomiques (saucisson, riz, chocolats...)
avant de poursuivre vers Alba, " capitale " de
la truffe blanche.
Une amie veut à tout prix ramener de la
truffe blanche à Paris, hors nous sommes
au mois de juin, mois qui n’est en aucun cas
adapté pour trouver le précieux
champignon, puisque sa période de
maturation va de fin août à
janvier. Nous voici tout de même parties,
telles deux aventurières, à la
recherche de la truffe perdue... Aidées
de notre ami Bill, qui connaît
déjà bien la ville pour y
être venu plusieurs fois, nous arpentons
l’artère principale de la ville et
entrons dans tous les magasins
spécialisés en gastronomie
régionale. Après quatre ou cinq
essais infructueux, nous pénétrons
enfin dans la bonne boutique où une dame
charmante nous explique que ça n’est
effectivement pas la saison de la truffe mais
qui nous offre la possibilité d’en
acheter un petit morceau conservé en
bocal dans de l’eau salée. Nous
voilà sauvés !
Après cette belle journée bien
remplie et riche d’enseignements, nous nous
dirigeons vers notre nouvel hôtel à
Barolo (à 15 km environ au sud d’Alba),
celui-ci est situé, là encore, au
beau milieu du vignoble du même nom. La
terrasse de l’hôtel offre un point de vue
magnifique sur le Château de Barolo et les
collines environnantes couvertes de vignes. On
est, à nouveau, très vite envahi
de ce sentiment de quiétude ressenti
dès l’arrivée dans la
région. La lumière du soleil
couchant accentue plus encore ce sentiment.
Repos dans la chambre avant de... passer
à table ! Mais j’oubliais, avant le
dîner nous sommes chaleureusement
conviés à la dégustation du
Barolo, on n’échappe pas à son
destin dans pareille région ! Cette
dégustation nous ouvre l’appétit,
heureusement car nous attendent le
pâté de faisan, la salade de poulet
au vinaigre balsamique, l’agneau à la
sauge, le lapin aux herbes et le sabayon au
Marsala !
Après un tel repas une promenade
digestive dans les vignes s’impose !

3ème jour...

En route pour Asti (à 30 km au nord
d’Alba), c’est la plus grande ville parmi toutes
celles prévues au programme des visites,
elle est située dans le Monferrato.
Asti est une ville au riche passé
historique qui offre plusieurs
itinéraires de promenades :
médiéval, baroque et " Alferiano "
(du nom de l’écrivain Vittorio Alfieri
né dans la ville). C’est
l’itinéraire médiéval que
nous choisissons d’emprunter, direction la
Cathédrale en passant par le corso
Vittorio Alfieri et la via Caracciolo.
Arrivés piazza Cattedrale, nous la voyons
qui se dresse devant nous, imposant
édifice qui mélange les styles et
les époques : le corps de la
Cathédrale est du XIVème
siècle, le clocher date de 1266, les
mosaïques recouvrant le sol du
presbytère sont du XIIème
siècle et les fresques à
l’intérieur de la Cathédrale sont
du XVIIIème siècle.
Après cette petite ballade
hitorico-culturelle, nous choisissons d’aller
faire quelques achats sur le grand marché
de la ville qui se tient sur la piazza Campo del
Palio, à l’endroit même où
se tient le Palio au mois de septembre. Bill,
Daniel et moi-même privilégions le
côté " nourriture " du
marché (le côté " habits "
ne présentant à nos yeux que peu
d’intérêt). C’est ainsi que Bill
achète des tomates séchées
tout en demandant au vendeur la meilleure
façon de les conserver (dans l’huile
d’olive) et se fait même dédicacer
la recette. Au gré de la ballade, on
découvre une palette de couleurs et de
variétés de fruits et
légumes à un prix qui nous
paraît dérisoire comparé
à ceux pratiqués en France. On se
dit que pour ça aussi on aimerait vivre
en Italie !

Après ce petit voyage aux pays des
senteurs, nous reprenons notre bus direction
Portacomaro (à 5km au nord d’Asti)
pour... déjeuner, bien sûr, dans un
petit restaurant typique au décor
très simple et aux délicieux
antipasti, le dessert est lui accompagné
de Moscato d’Asti (vin pétillant
sucré). Petite photo de famille en
sortant du restaurant, le contraste entre la
fraîcheur de la salle et la chaleur
extérieure écrasante de ce
début d’après-midi est saisissant.
Nous n’avons qu’une envie, faire ce que tous les
Italiens (ou presque) font à la
même heure : la sieste ! Malheureusement
nous ne pouvons pas car il nous faut
déjà reprendre la route vers
Costigliole d’Asti (à 15km au sud d’Asti)
où nous allons visiter " l’Italian
Culinary Institute for Foreigners ", il s’agit
d’un organisme qui dispense des cours de cuisine
italienne dans le but de former des grands chefs
venus du monde entier et désireux
d’ouvrir leur propre restaurant. La visite est
intéressante et instructive.
Mais il manque tout de même quelque chose
à cette journée... la visite d’une
cave, évidemment ! C’est ce que nous
faisons en nous rendant à " l’Enoteca
Regionale de Canelli et de l’Astesana "
située à Canelli (à 10km au
sud de Costigliole d’Asti). Nous admirons sur
notre trajet les châteaux et les vignobles
du Moscato d’Astesana, zone de production, entre
autre, du Moscato d’Asti et de l’Asti Spumante
dont Canelli est justement la capitale. Au
passage quelques achats dont le fameux Asti
Spumante Gancia, à déguster entre
amis et avec modération ! Mais l’heure
tourne et nous devons déjà
rejoindre notre nouvel hôtel à
Castelletto Molina (12km à l’est de
Canelli). Nous avons hâte d’y être
afin de pouvoir nous relaxer avant le
dîner, mais c’est sans compter sur la
malchance.
En effet une fois arrivé dans le village
le bus pouvant contenir 50 personnes, je tiens
à préciser que nous
n’étions que 10 à
l’intérieur, et par conséquent
immense, ne peut effectuer ses man¦uvres
dans les ruelles trop étroites du village
sans écraser les plates-bandes d’un
pauvre paysan à l’air anxieux et
très en colère à la fois ou
sans abîmer son énorme
rétroviseur ! Avez-vous en tête la
taille d’un rétroviseur de bus
touristique ? C’est toujours dans pareil cas que
l’on s’interroge sur la personne qui a pu
imaginer un accessoire aussi
surdimensionné !
Quoiqu’il en soit après moultes
man¦uvres et remontrances du paysan
anxieux, notre chauffeur, qui, je tiens aussi
à le préciser, a vraiment fait de
son mieux, nous sort enfin de ce mauvais pas et
nous dépose tous sains et saufs, sous nos
applaudissements nourris, à notre
hôtel ! De mon côté,
j’essayais pendant toute la durée de nos
péripéties, d’expliquer à
nos amis américains un peu inquiets car
ne parlant pas l’italien, ce qu’il se passait
exactement, tout en essayant de garder mon
sérieux, chose beaucoup moins
évidente ! Pour nous remettre de nos
émotions, nous sommes chaleureusement
accueillis dans un magnifique
hôtel-résidence avec piscine.
Ah la piscine..., amis voyageurs surtout
n’oubliez jamais votre maillot de bains, vous
pourriez le regretter amèrement !

4ème et dernier jour...

Petit-déjeuner en terrasse au soleil,
il n’est que 8h00 mais il fait
déjà chaud, cela nous laisse
imaginer la température du reste de la
journée. Au programme aujourd’hui : la
visite d’Acqui Terme (à 10km au sud de
Castelletto Molina).
Acqui Terme est une petite ville pleine de
charme de l’Alto Monferrato, ville de cure, elle
possède une source chaude (" la bollente
") qui surgit à 75°C de la fontaine
de Piazza della Bolente en plein centre-ville.
Nous visitons le Musée
Archéologique (récemment
restauré) qui se trouve dans le "
Castello dei Paleologi " surplombant la ville.
Nous redescendons dans les petites rues
commerçantes de la ville et nous
arrêtons au passage corso Italia pour
acheter quelques amaretti (délicieux
petits gâteaux aux amandes). Et puis pour
ne pas déroger à la règle
nous visitons " l’Oenothèque
Régionale d’Acqui Terme " située
dans les caves du Palazzo Robellini, un
bâtiment du XIème siècle aux
magnifiques voûtes en pierre. On y
déguste quelques vins produits dans la
région dont le Brachetto d’Acqui
idéal pour accompagner les desserts. La
propriétaire des lieux nous explique avec
force détail les caractéristiques
des vins présentés en
répondant toujours d’une manière
très précise aux questions que
nous lui posons.

Mais l’heure est venue de quitter la
maîtresse des lieux, direction Cassine
(à 13 km au nord d’Acqui Terme) pour
déjeuner dans un " agriturismo "
(l’équivalent du gîte rural en
France). Au menu : produits typiques de la ferme
dont les agnolotti sauce au vin, très
surprenant ! On reste des heures à table,
on parle, souvent fort, le vin aidant, on ne
veut plus partir, on est tellement bien ! Mais
toutes les bonnes choses ont une fin, l’heure de
départ de l’avion approche, direction
l’aéroport de Turin. Nous saluons
chaleureusement nos amis américains avant
de partir et embarquons Daniel et moi dans notre
taxi. Arrivée à Paris, des
souvenirs plein la tête, les paysages des
vignobles du Piémont en mémoire,
la gentillesse et l’accueil chaleureux des gens
sur place, le contraste est saisissant avec la
tête " décomposée " des
Parisiens !

 

Les Langhe, Roero et le Monferrato ne sont
qu’une partie du Piémont, la
région possède en effet d’autres
villes et curiosités telles Cuneo,
Novara, Alessandria...., les stations de ski
de Sestriere, Sauze d’Oulx, Bardonecchia...,
le Lac Majeur et le Lac d’Orta. Le
Piémont est une région qui offre
aux voyageurs la possibilité d’être
visitée tout au long de l’année.

G.S




Votre meilleur guide pour aller en Italie depuis 1998 !
Hôtels, locations et B&B en Italie, conseils, guides...

Recherche - Plan - Editeur - - Tous nos hébergements en Italie !

Liens directs : Tous vos hébergements, hôtels, locations, en Italie, Partir à Rome, Visiter Venise, vacances en Sicile, la culture et l'art de vivre à Florence et en Toscane...