Tous vos hébergements, hôtels, b&b, locations, en Italie: Partir à Rome, Visiter Venise, vacances en Sicile, la culture et l'art de vivre à Florence et en Toscane...

Votre meilleur
Guide pour l'Italie !

Toute l'italie; Rome Florence Venise Sicile Toscane...

LES PROMOTIONS POUR PARTIR EN ITALIE :
- Circuit Rome, Venise, Florence et la Toscane, à 899€.
- Billets d’avion A/R en promotion vers l’Italie, à partir de 79€.
- Escapade de charme en Toscane, à partir de 65€ la nuit.
- Une nuit en Toscane dans une villa historique près de Florence, à 79€...
(...)



Le Cilento

Un peu d’histoire...

L’habitat humain remonte au
paléolithique : traces dans les grottes
et pierres sculptées à formes
anthropomorphiques

On trouve aussi des temples grecs, des
forteresses et des monastères
médiévaux. Les traditions dans ce
"pays" de mer et de montagne sont restées
telles quelles, comme les productions
ancestrales et un fort sens de
l’hospitalité

Les grottes de Castel Civita et de Pertosa
furent habitées à partir du
paléolithique ; leurs trésors
aujourd’hui figurent dans les musées
locaux.

Les grecs de Phocée,
débarqués sur la côte du
Cilento, fondèrent Elée-Velia, la
fortifièrent et la dotèrent de
deux ports, en faisant une des cités les
plus importantes de la Grande Grèce, puis
certains d’entre eux partirent fonder Marseille,
cité phocéenne

A Velia, Parménide et Zénon
d’Elée, ils fondèrent la fameuse
école philosophique des Eléates.
Elée fut aussi dans l’Antiquité
une école de médecine importante
avant Hippocrate et Galien.

Paestum fut fondée sous le nom de
Poseidon vers le 7° siècle avant
notre ère par des Thessaliens et conserva
son prestige et sa richesse jusque sous les
Romains.

Le Cilento au Moyen Age fut un fief des
princes Sansevrino puis démembré
pendant la période de la domination
espagnole, mais entre le seizième et le
dix-huitième siècle, des
intellectuels napolitains
célèbrent virent y travailler
comme l’historien G.B.Vico

La première moitié du
dix-neuvième siècle fut une
période de complots des "carbonari" et de
libéraux dans le Royaume des deux
Siciles. De cette zone partirent en 1848 les
mouvements populaires, qui imposèrent la
constitution au roi de Naples Ferdinand 2 de
Bourbon.

Après l’Unité d’Italie la
région connut une période de
reflux au point d’être appelée avec
mépris "terre de magie et de brigands" :
la fierté orgueilleuse des montagnards
supportait mal l’assujettissement au nouvel Etat
italien ressenti comme lointain et hostile.

Aujourd’hui, on peut retrouver les traces de
ce passé glorieux grâce aux
fouilles archéologiques, mais
simultanément on peut grâce aux
voies de communication récentes passer en
quelques minutes de la vue impressionnante des
montagnes, des vallées et des cavernes
à celle d’une côte
découpée et sauvage surplombant
une mer limpide et cristalline.

 

Impressions...
Elea-Velia
(siège de l’ancienne école eleatica, di zenone e parmenide) :

Importantes pièces
gréco-romaines et forteresse
médiévale.

Palinuro : les grottes et l’île du lapin
Panorama...
Paestum
Paestum :

Détail de la tombe del
tuffatore Sec. V a. c.

Voici donc des images fugitives d’un "pays"
particulièrement riche d’art, de culture
et de beautés naturelles : il Cilento ;
malheureusement trop peu connu des Italiens
eux-mêmes, qui souvent se contentent de la
traverser pour atteindre des destinations plus
connues en Calabre et en Sicile

Je suis née sur un coin de cette
terre, et depuis, chaque fois que j’y retourne,
il me semble que le temps s’y est
arrêté : une harmonie naturelle, un
silence pérenne fait de bruissements de
feuilles, d’appels de petits oiseaux, de
clapotements de vagues, me font sentir en
syntonie, en accord profond avec ceux qui ont
ressenti les mêmes sensations, les
mêmes émotions, qui sait il y a
combien de temps, qui sait qui
étaient-ils....

"L’île verte" : ce nom de l’endroit est
arrivé de loin jusqu’à moi. Verte
comme l’extraordinaire couleur des oliviers, des
chênes et des caroubiers
séculaires, des citronniers et des
orangers, qui se mêle à la
variété infinie des fleurs...

Je le sais, c’est une situation
particulière de la pensée ; qui
m’empêche que m’arrivent de loin les
bruits d’un moteur de voiture ou le signe d’une
autre présence humaine. Mais je sais que
cette disposition de l’esprit, je peux la
partager avec mon père, qui à 90
ans, retrouve ici vigueur et joie de vivre, avec
mon compagnon, qui, venu de la France, ne
voudrait jamais repartir, avec un ami
français, qui a écrit ici des
pages inspirées face aux montagnes, au
golfe, et aux ruines sur la colline de l’antique
cité grecque de Velia-Elée...

Mais ce coin de terre n’est pas le fruit de
mon imagination : il existe. Pour certains ce
n’est qu’un bel endroit immergé dans la
verdure, à quelques mètres du
rivage, sur un golfe, dont les plages au loin
sont envahies de foules en villégiature
dans l’agitation estivale. Mais pour nous,
l’agitation se perçoit à peine,
même en plein mois d’août sur la
plage proche, d’accès presque
privé ...

Sous les caroubiers et les chênes, dans
le crissement des cigales, au milieu des
lézards, à quelques mètres
d’une mer cristalline, même la grande
chaleur demeure modérée,
particulièrement l’après-midi,
quand se lève la brise de
mer...Cependant, ce sont les autres saisons, que
je préfère : le printemps, avec
l’explosion de lumières et de couleurs et
une douceur , qui permet déjà de
faire de longs bains de mer et de soleil, avant
de se promener le soir dans le vol des milliers
de lucioles de la campagne ; puis l’automne, qui
arrive tardif, mais qui s’annonce avec un ciel
limpide, alors que l’eau reste chaude encore
après l’été...

Un tel lieu existe donc. Il fait partie du
parc national de Cilento, déclaré
le 2 décembre 1998 "Patrimoine de
l’Humanité" par l’UNESCO. Pour qui est
né sur cette "terre de brigands et de
sorcières" selon la légende,
longtemps considérée
généralement "zone pauvre et
arriérée du Sud de l’Italie",
à la fois marginalisée et victime
d’une exploitation sauvage de
spéculateurs, de politiciens à
courte vue et des habitants eux-mêmes,
cette déclaration est une reconnaissance,
revanche contre un destin longtemps hostile...

Comment y aller ?

En voiture, par l’autoroute gratuite du
Soleil Salerne- Reggio de Calabre à 50
kilomètres de Salerne (sortie Battipaglia
ou Eboli).

En train, sur la ligne
Rome-Naples-Salerne-Reggio de Calabre, les gares
proches sont Agropoli, Vallo della Lucania et
Ascea.

En avion, aéroport international de
Naples-Capodichino (à environ 150
kilomètres).

En bateau, ports d’Acciaroli et Marina dei
Casalvelino pour embarcations touristiques.

 

Proposition d’hébergement...
Proposition pour petites groupes (minimum
4, maximum 8) .

D’avril à juillet et en
septembre-octobre, séjours d’une semaine
avec :

- logement dans une villa surplombant la mer, avec plage privée
- demi-pension avec cuisine constituée de produits locaux de provenance naturelle
- excursions facultatives (Paestum, Velia, Palinuro, Chartreuse de Padula, Pompei)
- soirées gastronomiques arrosées de vins locaux

Pour des séjours plus longs,
possibilités de stages de langue et de
culture italienne.

Les prix selon la taille du groupe et la
période des vacance vont de 2.500
à 3.000 francs par semaine et par
personne.

Des séjours individuels avec seulement
le logement sont aussi possibles.

Informations : Tél. 0039050541785 /
0039050543155 / 0033561230256
E-mail





Votre meilleur guide pour aller en Italie depuis 1998 !
Hôtels, locations et B&B en Italie, conseils, guides...

Recherche - Plan - Editeur - - Tous nos hébergements en Italie !

Liens directs : Tous vos hébergements, hôtels, locations, en Italie, Partir à Rome, Visiter Venise, vacances en Sicile, la culture et l'art de vivre à Florence et en Toscane...